Génocide rwandais : le général Bizimungu condamné en appel à 30 ans de prison

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda a condamné, lundi, en appel, l’ancien chef de l’armée rwandaise, le général Augustin Bizimungu, à 30 ans de prison.

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a confirmé, lundi, en appel, la condamnation à 30 ans de prison de l’ex-chef de l’armée rwandaise, le général Augustin Bizimungu, pour son implication dans le génocide de 1994.

« La chambre confirme à l’unanimité la peine de trente ans de prison », a lancé le juge Theodor Meron face au général Bizimungu, qui se tenait debout dans la salle d’audience. Ce dernier a été reconnu coupable de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, le 17 mai 2011. Condamné à 30 ans de prison, il avait fait appel à l’instar du procureur qui réclamait une peine plus lourde. Ce général est l’un des principaux responsables jugés par le TPIR.

Ce tribunal, basé à Arusha et créé par l’ONU en novembre 1994 pour juger les responsables du génocide rwandais qui a fait, selon les Nations-Unies, environ 800 000 morts, a conclu que le général Bizimungu avait prononcé un discours incitant au massacres de Tutsi, le 7 avril 1994, dans la commune de Mukingo, dans le nord.