Référendum constitutionnel à Madagascar

Près de huit millions de Malgaches sont appelés à se prononcer ce mercredi sur l’adoption d’une nouvelle Constitution, indique France 24. Il s’agit du premier scrutin depuis l’arrivée au pouvoir d’Andry Rajoelina en mars 2009. Il doit être suivi d’élections municipales en décembre, de législatives en mars et d’une présidentielle en mai, conformément à un accord politique signé en août entre le pouvoir et une centaine de partis politiques.
Les « trois mouvances » des anciens présidents Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy, ont appelé au boycott de la consultation. Et la communauté internationale a refusé de cautionner le processus électoral engagé par M. Rajoelina, ne le jugeant pas suffisamment consensuel. Les opérations de vote ont débuté dans le calme mercredi matin à Madagascar, a constaté le correspondant de l’AFP.