RDC : une dizaine de cas de tortures à Tshikapa

L’ONG « Union pour le développement de l’humanité » a recensé pas moins d’une dizaine de cas de torture, au mois de juin, dans les cachots de la police et du parquet à Tshikapa, en République démocratique du Congo.

François Ntumba coordinateur de l’ « Union pour le développement de l’humanité », a annoncé, ce mardi 1er juillet, suite à une rencontre organisée en marge de la journée internationale de la torture du 26 juin, qu’une dizaine de cas de torture avaient eu lieu au mois de juin dans les cachots de la police et du parquet à Tshikapa (Kasaï-Occidental), rapporte Radio Okapi.

Selon lui, des détenus subissent des tortures physiques et morales dans plusieurs lieux de détention de la ville de Tshikapa, en République démocratique du Congo. « Nous avons constaté avec regret le traitement inhumain réservé aux différentes personnes arrêtées à la police, au cachot de parquet et à la prison urbaine de Tshikapa. Ces personnes ligotées, liées avec des menottes n’ont pas accès aux visites ni à la restauration. Certaines sont privées de soins médicaux et de communication avec leurs familles », a déclaré François Ntumba.

Il invite, par ailleurs, les officiers de la police et les autorités judiciaires à cesser les tortures et de respecter les droits de l’Homme.