RDC : un jeune développe un système biométrique de démarrage d’une moto par empreinte digitale


Lecture 2 min.
Ferawi Mabla moto

L’essor des nouvelles technologies a embrassé tout le domaine de la vie. Au seuil actuel, elles constituent un moteur sans lequel la société ne peut se développer. L’innovation étant au centre de tout, l’homme reste est d’une part acteur et témoin de cette montée en puissance.

Après la création et le succès de « Liloba », cette application mobile capable de démarrer et éteindre un véhicule par commande vocale, l’ingénieur congolais vient de concocter une autre recette adaptée aux réalités de son pays. En effet, cette nouvelle innovation est un dispositif de démarrage d’une moto par empreinte digitale. Détenant une haute capacité de repérage de la trajectoire de l’engin, ce dispositif est un système biométrique développé après moult études.

« Voici le système biométrique qui nous permet de démarrer la moto où la voiture à partir de notre empreinte digitale, après plusieurs études sur la mécanique rationnelle et la mécanique automobile. L’idée est de pallier la performance de l’électronique à la programmation », note Ferawi Mabla.

Que vise ce système ?

Le vol d’engins reste une pratique très répandue dans plusieurs villes de la République Démocratique du Congo. Ce système biométrique vient apporter une lueur d’espoir aux motocyclistes de la capitale congolaise. « Les motards wewa sont parfois victime de vol oui d’attaque armée. Si le criminel récupère la moto, il ne saura pas la démarrer, quand bien même il lui arrive de couper le démarreur », explique-t-il.

Comment fonctionne-t-il ?

Étant une œuvre du type intelligence artificielle, ce dispositif fonctionne grâce au développement d’un système de géolocalisation pouvant retracer avec précision le parcours de l’engin. « Accompagné d’une boîte noire baptisée FMX77, ce système biométrique peut retracer votre moto ou véhicule partout où il est, car, il détient un GPS qui vous connecte automatiquement au satellite » , résume-t-il .

Ferawi Mabla, ce jeune ingénieur, qui nourrit le rêve de révolutionner le monde, a de quoi se défendre pour sa nouvelle innovation : « Ce système biométrique est une noble solution pour minimiser le vol des engins », se réjouit-il.

Aujourd’hui ce jeune soucieux de demeurer sur tous les fronts des innovations technologiques en Afrique n’est plus à présenter en République Démocratique du Congo, un magazine spécialisé dans le sondage lui a plébiscité parmi les 50 jeunes les plus influents de son pays.

YouTube video

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter