RDC : un deuxième groupe de 100 personnes amnistiées

arton39711

Conformément à l’ordonnance d’amnistie promulguée le 11 février dernier par le Président Joseph Kabila, un second groupe de 100 personnes ont été amnistiées mercredi en République démocratique du Congo (RDC) .

Conformément à l’ordonnance d’amnistie promulguée le 11 février dernier par le Président Joseph Kabila, un second groupe de 100 personnes ont quitté mercredi leurs lieux de détention respectifs en République démocratique du Congo (RDC). C’est ce qu’a appris APA de source gouvernementale, ce jeudi, à Kinshasa.

Le site indique que « la nouvelle vague de 100 amnistiés comprend, en plus d’autres membres des groupes quatre mouvements déjà bénéficiaires dans les 50 premiers, des membres de la secte Bundu dia Kongo (BDK), du groupe armé Bakata Katanga et de l’impérium de Diomi Ndongala, un proche de l’opposant Etienne Tshisekedi ».

Quant à Diomi Ndongala, poursuivi en outre pour violence sexuelle, il ne pourra pas bénéficier de l’amnistie. C’est ce qu’a indiqué Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement de la RDC, qui a annoncé la libération effective de ces 100 personnes mercredi.

Précisant que l’amnistie ne concerne pas les auteurs des crimes de génocide, de guerre et des crimes contre l’humanité, de terrorisme, des infractions de torture et de violences sexuelles, de conscription ou d’enrôlement d’enfants et toutes autres violations graves, massives et caractérisées des droits humains ainsi que les infractions de détournement des deniers publics, Lambert Mende Omalanga a assuré que les listes d’amnistiés continueront à être publiés, pendant six mois à compter du 11 février, au fur et à mesure que les actes d’engagement des personnes éligibles parviendront au gouvernement.
.