RDC : tirs nourris entendus… Kinshasa s’enflamme ?

Faut-il craindre le pire ce matin ? A 9h00 précises heure locale, des tirs nourris ont commencé à se faire entendre dans plusieurs quartiers de Kinshasa, en particulier Selembao, Ngiri-Ngiri et Bumbu, ainsi qu’autour de la prison centrale de Makala. Kinshasa, épargnée jusque là par les troubles qui avaient touché plusieurs régions du Congo au cours des dernières semaines, semble cette fois-ci dans l’oeil du cyclone.

Les coups de feu sont intenses en ce moment dans les communes de Selembao, Ngiri-Ngiri, Bumbu et autour de la prison centrale de Makala, dans la ville de Kinshasa. Les tirs sont attribués par la BBC à des partisans de la secte politico-religieuse Bundu Dia Kongo qui ont opéré des incursions dans ces quartiers.

Le drame se produit en plein jour, au cœur de la capitale. Personne ne sait exactement ce qui se passe, mais au regard de l’intensité des tirs, la panique est générale. Selon les sources citées par le site Actualité CD, certains habitants ont commencé à se terrer dans leurs maisons. Et certains commerces ont fermé.

« Nous ne savons vraiment pas ce qui se passe, on nous dit que ce sont les gens de Ne Mwanda Nsemi, j’ai demandé à mes enfants de rester à la maison et d’observer. J’ai passé un coup de fil à mon mari qui était déjà sorti, pour qu’il revienne », témoigne une jeune maman de trois enfants que les reporters d’Actualité CD ont rencontrée sur l’avenue Panzi entre les directions Shaba et Gambela.

Plus loin sur l’avenue Mafuta devant la maison communale de Bumbu, une commerçante leur explique que les tirs ont commencé depuis 9 heures précises. La panique gagne donc dans ces 3 communes Selembao, Ngiri – Ngiri et Bumbu.

Pour mémoire, Ne Mwanda Nsemi, le chef de cette secte Bundu Dia Kongo avait annoncé qu’il lancerait des actions à partir de la date du 7 août : est-ce donc le cas ce matin? Il s’était évadé de la prison de Kinshasa le 17 mai dernier au cours d’une attaque orchestrée par ses disciples.

Plus d’information dans nos prochaines éditions.