RDC : plusieurs dizaines de morts à Kinshasa après les dernières pluies diluviennes

Les dernières pluies diluviennes ont causé de considérables dégâts matériels et en vies humaines à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Deux grands ponts se sont écroulés tandis que des éboulements de terre ont causé la mort de plusieurs dizaines de personnes.

Neron Mbungu, vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, a annoncé ce mardi un bilan d’au moins trente-six (36) décès survenus après les fortes pluies diluviennes qui sont tombées dans la nuit du 25 au 26 novembre.

Le ministre de l’Intérieur a, lui aussi, communiqué un bilan de trente-six décès mais les recherches se poursuivent sur le terrain. En plus des pertes en vies humaines, on note d’important dégâts matériels, laisse-t-il entendre. Les autorités se sont déplacées très tôt ce matin pour soutenir et présenter leurs sincères condoléances aux communes touchées par le drame.

Les éboulements ont emporté la plupart des victimes. D’autres ont perdus la vie suite à l’effondrement de deux ponts et d’une chaussée sur l’avenue qui conduit à l’université de la commune de Lemba. Parmi les victimes, il y a même un jeune enfant qui est mort électrocuté.

Ce drame n’est pas le premier à Kinshasa. En effet, en janvier 2018, les pluies diluviennes avaient entraînés des effondrements et des érosions qui avaient coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes. Capitale de la RDC, Kinshasa est la troisième ville la plus peuplée en Afrique. Elle compte 10 millions d’habitants qui, pour la plupart, vivent dans des logements précaires.