RDC : plus de 7 500 personnes ont fui les combats dans le Nord-Kivu

Les combats qui opposent les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) aux ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) dans le Nord-Kivu ont repris vendredi. La reprise des hostilités a entrainé le déplacement de 7.500 personnes qui ont été conraintes d’abondonner leurs villages, à Masisi. Ces milliers de personnes se dirigeraient vers les camps
de réfugiés du Rwanda et de l’Ouganda. Selon Jean-Pierre Masudi, membre de la société civile du Nord-Kivu, « ces déplacés parmi lesquels on compte des femmes, enfants et personnes âgées vivent dans des conditions inhumaines et déplorables, sans nourritures, sans eau potable, sans couverture. Dans ces conditions, il faut craindre l’émergence des épidemies comme le choléra, la fièvre typhoïde, malaria… ».