RDC : les officiers rwandais membres de la force de l’EAC sommés de quitter le pays


Lecture 2 min.
Le général-major Sylvain Ekenge Bomusa Efomi
Le général-major Sylvain Ekenge Bomusa Efomi

Plus de soldats rwandais dans la force de l’EAC déployée dans l’Est de la RDC. C’est la demande faite à l’état-major de la force par le haut commandement de l’armée congolaise. Les Rwandais, pour leur part, n’ont pas hésité à s’exécuter.

Les Congolais ne veulent plus de la présence des officiers rwandais membres de l’état-major de la force de l’EAC déployée dans l’Est de la RDC. Tard dans la soirée du lundi 30 janvier 2023, le haut commandement de l’armée congolaise a publié un communiqué. Dans cette adresse, il indique avoir ordonné à ces officiers rwandais de quitter le sol congolais. « Pour des raisons sécuritaires, la République Démocratique du Congo a enjoint le Commandant de la Force régionale des États de l’Afrique de l’Est de rapatrier dans leur pays les officiers rwandais membres du Quartier Général de la Force basée à Goma », a précisé le général-major Sylvain Ekenge Bomusa Efomi, porte-parole des FARDC.

À la suite de cette demande, le Rwanda s’est dépêché de rapatrier ses soldats membres de la force de l’EAC. Les officiers rwandais membres des mécanismes régionaux basés en RDC ont été également rappelés.

Un contexte de suspicion au sein de la force de l’EAC

Il faut préciser que la demande de l’armée congolaise intervient peu de temps après une alerte. En effet, dans un communiqué publié le weekend dernier, l’armée congolaise faisait état de la présence dans le Masisi « d’un corps expéditionnaire des forces spéciales de l’armée rwandaise chargé de commettre un autre massacre ciblé contre des Tutsis congolais afin d’attribuer ces actes ignobles aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de trouver un alibi convaincant pour justifier, devant l’opinion internationale, la présence des troupes d’agression rwandaises en RDC ».

La tension entre la RDC et le Rwanda semble atteindre des proportions toujours plus inquiétantes. Pour le moment, aucune des tentatives de conciliation menées par différents pays n’a porté de fruit. Et les deux voisins semblent plus que jamais décidés à en découdre l’un avec l’autre.

Lire : La RDC et le Rwanda plus que jamais au bord d’une véritable guerre

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter