RDC : le M23 prêt à désarmer à « deux conditions »

Les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23), sont prêts à poser les armes et à retourner à la vie civile à « deux conditions », a affirmé dimanche à l’AFP leur chef, Bertrand Misimwa. « Nous sommes prêts à désarmer à deux conditions : premièrement, que soit réglée la question des FDLR (milice hutu rwandaise présente dans l’est de la RDC) et, deuxièmement, le retour des réfugiés congolais qui vivent dans des camps (au Rwanda, en Ouganda et au Burundi) », a déclaré le président du M23.