RDC : le M23 appelle à un cessez-le-feu

Le Mouvement du 23 mars appelle à un cessez-le-feu. La rébellion, qui affronte l’armée congolaise au Nord-Kivu depuis le mois de mai, a réclamé ce mercredi la signature d’un acte de paix avec les autorités congolaises, les accusant par ailleurs « de faire traîner les négociations à Kampala (la capitale de l’Ouganda, ndlr) pour renforcer ses positions dans l’est de la RDC », rapporte Romandie.com. « Notre premier objectif est de signer un accord de cessez-le-feu, mais le gouvernement refuse de signer un cessez-le-feu », a déclaré Jean-Marie Runiga, chef politique du M23, par téléphone à l’AFP. L’état-major de la rébellion menace d’arrêter les négociations en cas de refus de Kinshasa de répondre positivement à leur requête.