RDC : le déraillement d’un train fait une trentaine de morts

Une trentaine de personnes ont été tuées mardi et 55 blessées dans le déraillement d’un train, dans la province du Katanga, au sud-est de la République démocratique du Congo.

Un train de la Société nationale du chemin de fer du Congo (SNCC) a déraillé mardi dans la province du Katanga, au sud-est de la République démocratique du Congo (RDC). L’accident a fait une trentaine de morts et 55 blessés, selon la radio onusienne Okapi.

D’après un rescapé, c’est un excès de vitesse qui serait à l’origine de l’accident. Le déraillement s’est produit à proximité du pont Katongola, à une cinquantaine de kilomètres de Kamina, une localité située à 600 km de Lubumbashi. Le train se rendait à Mwene-Ditu, dans la province du Kasaï oriental. « Nous avons constaté que le train a pris une autre allure. Il paraît que le moteur du train s’est emballé. Ainsi la locomotive et le wagon sont tombés », a témoigné le rescapé.

La SNCC a confirmé l’information selon laquelle le train a déraillé. Le bilan définitif sera connu ultérieurement.

Des accidents fréquents

Les accidents ferroviaires sont fréquents en RDC. Les voies ferrées ainsi que le matériel, datant de l’époque coloniale, n’ont été que très peu entretenus depuis l’indépendance en 1960.

En février dernier, ce sont dix personnes qui ont été tuées lors du déraillement d’un train au Katanga. A Kisulo, six autres personnes sont décédées le 9 du même mois. Cinq jours plus tôt, quatre personnes ont perdu la vie dans sur le tronçon Kalemi-Kabalo, à plus de 300 km de Lubumbashi, dans les mêmes circonstances.