RDC : la famille du juge Yanyi rejette les résultats de l’autopsie

Le juge Raphael Yanyi

La famille du juge Raphaël Yanyi s’est exprimée sur le rapport d’autopsie rendu publique par le ministère de la Justice, hier. Pour elle, la vérité n’est pas encore dite au sujet de la disparition du magistrat.

La famille du juge Raphaël Yanyi n’est pas demeurée silencieuse sur le rapport d’autopsie publié, hier, par le ministère de la Justice. D’abord, les membres de la famille ont déploré le fait d’avoir été informés comme tout le monde, c’est-à-dire à travers les médias, alors qu’ils s’étaient préalablement entendus avec les autorités pour avoir la primeur de l’information relative aux résultats de l’autopsie. Surtout que l’initiative de la demande d’exécution de ladite autopsie a été prise dès le départ par eux, qui avaient saisi le parquet à cet effet et formalisé la demande.

Ensuite, ils rejettent d’emblée la thèse du décès à la suite d’un traumatisme crânien. Pour l’abbé Pierre Shomba, frère du défunt, dont les propos ont été rapportés par Mediacongo.net, « il ne s’explique pas comment le juge président gardé par une escorte de policiers pouvait être agressé au point d’en mourir ».

Les informations communiquées par le ministère de la Justice ne convainquent donc en aucune manière les proches parents du juge Yanyi, qui soulignent une contradiction flagrante entre lesdites informations et celles contenues dans les deux rapports préliminaires auxquels ils avaient eu accès.

La famille en conclut alors que le rapport publié par le ministère de la Justice est plus politique que judiciaire, et demande une enquête internationale et indépendante. Dans cette requête, les proches parents du magistrat défunt bénéficient du soutien de l’Association congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ) qui propose au procureur général de solliciter la contre-expertise d’un laboratoire spécialisé à l’étranger.

A lire : RDC : « Le juge Yanyi est mort principalement à la suite des coups qu’il a reçus »