RDC : l’Union européenne appelle à un cessez-le-feu

La province du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) est en proie à des affrontements entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les mutins du M23 (Mouvement du 23 mars, ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP). L’Union européenne se déclare mardi « très préoccupée » par la situation dans la région et appelle « à un arrêt immédiat de toute forme de violence perpétrée par les groupes armés ». La mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco) s’inquiète également de la dégradation de la situation ces derniers jours. « Ce serait un désastre si Goma était prise », a confié à l’AFP un responsable de l’organisation internationale, sous couvert d’anonymat. Les mutins du M23 reprochent au pouvoir exécutif congolais de ne pas avoir respecté les accords de paix.

Lire aussi :

 RDC : l’armée congolaise et ses alliés déploient leurs forces à Goma