RDC : l’ONU accuse le M23 de crimes de guerre

A l’instar de Human Rights Watch, la Monusco -la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC)- accuse le Mouvement du 23 mars (M23) de crimes de guerre dans le Nord-Kivu, province de l’Est de la RDC. Les mutins du M23, confrontés à l’armée congolaise depuis le mois de mai, sont également accusés par l’organisation de défense des droits de l’Homme de crimes de guerre à grande échelle dans la même région. Son rapport, publié ce mardi, se base sur des entretiens menés entre mai et septembre sur 190 personnes. Parmi elles, des victimes et familles de victimes congolaises et rwandaises, rapporte RFI. Le M23 a quant à lui rejeté ces accusations. La Munusco a, pour sa part, réitéré sa volonté de trouver une solution pacifique sans pour autant écarter l’alternative de l’intervention militaire si besoin est.

Lire aussi :

 RDC : un sommet de plus sans prise de décision ?