RDC : l’Ecole de guerre, un plus dans la formation des officiers de l’armée et de la police

Le Président de la RDC Félix Tshisekedi

Lancement, ce mardi 5 janvier à Kinshasa, de la première promotion de l’école de guerre par le Président congolais, Félix Tshisekedi. Cette institution se veut un espace de formation des officiers de l’armée et de la police congolaise.

Dans son allocution, le lieutenant -général, Célestin Mbala, chef d’état-major des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), a précisé que cette école est un cadre de formation, de préparation et d’encadrement des officiers congolais. « L’école de guerre de Kinshasa a pour mission de préparer les officiers supérieurs militaires à l’exercice de responsabilité (…), de commandement et de direction où s’élabore et s’exécute la politique de défense et de sécurité », a-t-il dit.

Par ailleurs, il a ajouté qu’à l’issue de la formation, « les officiers seront aptes à gérer une crise impliquant la participation des forces armées, selon une approche globale. Ils seront également capable d’appréhender avec efficacité la préparation des forces et des réformes structurelles du domaine de la défense et de la sécurité ».

De son coté, François Pujolas, ambassadeur français en RDC a noté que « l’Ecole de guerre de Kinshasa constitue une réponse concrète à la nécessité de formation et d’encadrement pour l’armée congolaise ».

Située dans  les enceintes des écoles supérieures militaires au quartier Binza-Ozone, en commune de Ngaliema, dans la partie Ouest de Kinshasa, cette école est le fruit de la coopération militaire entre la République Démocratique du Congo (RDC) et la France

Sous la responsabilité du Général de Brigade, Muland Nawej Godefroid, Commandant de l’école de guerre de Kinshasa, la première promotion de l’Ecole de guerre de Kinshasa accueille 25 premiers stagiaires venus des forces aériennes, navales et terrestres des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et de la police nationale congolaise ( PNC). Selon les sources proches de cette institution, la formation de ces officiers ira jusqu’au mois de juillet de l’année en cours.