RDC : l’armée lance un assaut final contre les rebelles du M23

Décidée à anéantir les rebelles du M23 pour de bon, l’armée congolaise se prépare ce vendredi à un nouvel assaut contre les derniers bastions de la rébellion, près de Bunagana, dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Plus rien ne semble arrêter l’armée congolaise, qui veut en finir avec les rebelles du M23. Ce vendredi, elle se prépare de nouveau à un assaut contre les derniers bastions de la rébellion. L’opération se déroulerait près de Bunagana, bureau politique de la rébellion, tombée mercredi aux mains des rebelles, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), selon un responsable local.

Combats en phase terminale

D’apès le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, qui s’est confié à l’AFP, « l’objectif est de déloger le M23 des collines qui surplombent Bunagana. Jeudi, nous avons pris la colline de Bugina, qui surplombe celle de Mbuzi. Aujourd’hui, Mbuzi devrait tomber d’elle-même. Il ne restera plus que la colline de Runyioni. Celle de Chanzu n’est pas très stratégique ».

Selon Léon Bitegeka, administrateur (maire) de Bunagana, il ne resterait plus que quelques centaines d’irréductibles du M23, retranchés à près de 2 000 mètres d’altitude sur les collines agricoles de Chanzu, Runyonyi et Mbuzi, proches de Bunagana et de la localité voisine de Jomba. La rébellion désormais très affaiblie serait à l’agonie à en croire cette source à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSSCO). Selon cette source, « les combats sont entrés dans une phase finale, les forces armées congolaises (FARDC) ayant encerclé les positions du M23 résiduelles pour les déloger ».