RDC : Katumbi a-t-il donné du courage à Tshisekedi ?

Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi

A la fin des consultations nationales qu’il a convoquées, Félix Tshisekedi a acté sa rupture avec la famille politique de Joseph Kabila. Dans cette nouvelle direction dans laquelle le Président congolais s’est engagé, Moïse Katumbi ne lui marchande pas son soutien.

Dans le cadre des consultations nationales qu’il a initiées, il y a quelques semaines, le Président Félix Tshisekedi a rencontré plusieurs personnalités politiques du pays parmi lesquelles le président du parti Ensemble pour la République et par ailleurs membre du présidium de la coalition Lamuka, Moïse Katumbi. Et non moins farouche opposant à l’ancien Président Joseph Kabila.

Au sortir de cette rencontre, l’ex-gouverneur du Kantaga s’est montré taciturne, entretenant le secret autour du sujet de discussion avec Félix Tshisekedi. « Je suis venu voir le président de la République pour les consultations, je suis venu voir un frère. Le plus important, c’est que quand il va terminer ces consultations, vous saurez ce dont on a discuté avec le président de la République. Je garde la primeur au président de la République », avait-il sobrement confié à la presse.

Environ un mois plus tard, le dimanche 6 décembre 2020, après la fin des consultations, dans un discours adressé à la nation, Félix Tshisekedi prononce la dissolution de l’alliance FCC-CACH, rompant ainsi les liens avec la coalition de l’ancien Président, Joseph Kabila. Etait-ce de cette question que le chef de l’Etat congolais avait discuté avec Moïse Katumbi, puisque ce dernier avait déclaré que les Congolais sauront ce dont ils ont parlé à la fin des consultations ?

Tout porte à la croire, car la décision de Félix Tshisekedi de mettre un terme à une coalition boiteuse dès le départ a ravi Moïse Katumbi qui, dans la même journée du 6 décembre, a tweeté : « Le président de la République vient d’apporter une réponse claire et précise aux attentes du peuple congolais. Je salue son courage et sa lucidité. J’appuie sa volonté de placer la population au cœur de ses préoccupations et de chercher les voies et moyens de répondre à ses besoins ».
Ce tweet efface tout doute quant à la substance du sujet dont les deux hommes ont parlé le 7 novembre 2020 au cours de leur tête-à-tête.

Le jeudi 10 décembre 2020, peu de temps après la destitution de Jeanine Mabunda de la présidence de la chambre basse du Parlement, Moïse Katumbi revient à la charge, toujours via son compte Twitter : « Félicitations aux députés pour ce vote historique. Ils ont répondu aux attentes de la population et honoré la mémoire de nos martyrs. Il n’y a plus d’obstacles pour conduire une politique en faveur de la population et mettre en œuvre les propositions issues des consultations ».

Une nouvelle fois, Moïse Katumbi confirme qu’il n’est pas étranger à cette décision. Ce serait alors peu dire, à l’étape actuelle des choses, d’affirmer qu’entre Katumbi et Tshisekedi, c’est la lune de miel ; les deux hommes semblent filer le parfait amour dans un environnement politique congolais où les alliances se font et se défont au gré des intérêts du moment. En tout cas, dans sa volonté affichée et traduite dans les faits d’en découdre totalement avec la famille politique de son prédécesseur, Félix Tshisekedi peut apparemment compter sur le soutien de Moïse Katumbi.