RDC : Kabila et Bemba en tête à Kinshasa

Suite au double scrutin présidentiel et législatif de dimanche, les deux candidats qui se distinguent dans la course à la magistrature suprême sont, sans réelle surprise, le président sortant Joseph Kabila et le leader du MLC, Jean-Pierre Bemba. Il faudra attendre le 20 août pour mettre fin au suspense.

Les premières tendances à l’issue des élections générales congolaises indiquent que le leader du Mouvement de libération du Congo (MLC) et vice-président, Jean-Pierre Bemba, ainsi que le président sortant Joseph Kabila arrivent nettement en tête à Kinshasa. Selon les mêmes tendances, recoupées au lendemain du scrutin qui s’est globalement déroulé dans le calme, le président Kabila récolte la quasi-totalité des voix dans l’Est du pays où, comme le relève le quotidien local L’Avenir, on parle le swahili, la langue maternelle du président sortant.

Dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Katanga et du Maniema, ainsi que dans une grande partie de la province Orientale, acquises à la cause du président sortant, le journal a noté une grande concentration de populations.

Résultats le 20 août

Celui qui gagne les élections dans la capitale n’est pas forcément vainqueur de l’ensemble du scrutin, car la ville-province de Kinshasa n’a enregistré que 2 millions d’électeurs dans l’ensemble. Pour gagner les élections et passer au premier tour, il faut rassembler 12 millions de voix. Cela veut dire qu’un candidat, même s’il peut remporter toutes les voix de Kinshasa, peut perdre les élections, battu par celui qui l’emporterait dans les provinces et qui réunirait dans l’ensemble 23 millions d’électeurs.

Selon le président de la Commission électorale indépendante (CEI), l’abbé Apollinaire Malu-Malu, les résultats des élections présidentielle et législatives sont attendus le 20 août prochain.