RDC : inquiétudes sur la série des catastrophes aériennes


Lecture 2 min.
arton29403

Un crash d’avion survenu, lundi, à Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu (à l’Est de la République Démocratique du Congo) aurait causé la mort de neufs personnes.

Un accident d’avion survenu lundi dans un quartier résidentiel de la République Démocratique du Congo (RDC) aurait fait neuf morts. Selon des sources policières, l’avion était sur le point d’atterrir à cause d’une pluie torrentielle à Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu (à l’Est de la RDC), près des locaux de la Commission électorale (Ceni) et de la direction générale des migrations.

La compagnie CAA précise que l’appareil, un Fokker 50, était en provenance de Lodjia, une ville minière située dans la région de Karsaï oriental. Il transportait à son bord six passagers et trois hommes d’équipage.

Un bilan flou

D’autres sources, policières en l’occurrence, ont fait état de plusieurs dizaines de morts. Le gouverneur de la province du Nord-Kivu estime, pour sa part, qu’environ 30 et 50 personnes y ont péri. Les autorités congolaises affirment, de leur côté, qu’il n’y aurait eu aucune victime au sol.

Une guerre des chiffres a alors éclaté. Tandis que la compagnie précise qu’il n’y avait à bord que six passagers et trois hommes d’équipage, l’agence américaine Associated Press (AP), elle, parle de 40 personnes à bord. L’agence cite une source provenant de Naason Kabuya Ndoole, le maire de Goma indique que le bilan provisoire serait de 36 morts et 4 survivants.

Des crashs d’avions fréquents

Les catastrophes aériennes sont devenues très fréquentes en RDC. L’Union Européenne a mis sur sa liste noire toutes les compagnies aériennes du pays, environ une cinquantaine. Le 12 février 2012, un autre accident du genre avait fait six morts à l’aéroport de Bukavu, dont le député congolais Augustin Katumba Mwanke.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter