RDC : Human Rights Watch demande l’arrestation de Ntabo Ntaberi Sheka

Human Rights Watch appelle les autorités de la République démocratique du Congo à arrêter Ntabo Ntaberi Sheka, candidat aux élections de l’Assemblée nationale prévues pour le 28 novembre 2011. L’ONG dénonce en effet le fait que ce leader du groupe armé Maï Maï est recherché en RDC depuis le 6 janvier 2011 pour crimes contre l’humanité, notamment pour des viols perpétrés en masse. « Les autorités congolaises devraient procéder à l’arrestation de Sheka pour viols de masse, qu’il soit candidat à un mandat ou pas », a déclaré Anneke Van Woudenberg, chercheuse senior au sein de la division Afrique à Human Rights Watch. « Ne pas arrêter un homme qui est tranquillement en train de faire campagne pour gagner des voix envoie le message que même les crimes les plus insignes ne seront pas punis. »