RDC : Human Right Watch exige l’exhumation des corps enterrés à Malaku

L’ONG Human Right Watch demande aux autorités rd-congolaises de procéder à l’exhumation des corps enterrés dans une fosse commune à Malaku.

Deux mois après l’inhumation de 425 cadavres dans la localité de Malaku, en RDC, Human Right Watch somme l’Etat rd-congolais d’exhumer les corps afin de procéder à des autopsies pour déterminer l’identité des dépouilles.

Cette demande d’exhumation se fait à la suite d’une plainte publique déposée, en juin dernier, par les familles de 34 victimes. Pour les autorités du pays, l’inhumation s’est faite car les familles étaient incapables d’assurer l’enterrement. Mais pour la société civile, les dépouilles correspondaient aux victimes de la répression de violentes manifestations à Kinshasa, en janvier dernier.

L’ONG préconise l’exhumation des corps et leur autopsie afin de déterminer l’identité des personnes enterrées dans cette fosse commune. En dépit des doutes de Human Right Watch, l’Etat congolais persiste à dire que les corps enterrés à Malaku sont des dépouilles abandonnées dans les morgues de la capitale.

Toutefois, les autorités congolaises se disent prêtes à exhumer les corps, si l’ordre émane de la justice du pays.