RDC, Guinée : comment l’OMS organise la riposte contre Ebola


Lecture 2 min.
Dr Matshidiso Moeti
Dr Matshidiso Moeti

Après l’annonce de la résurgence de la maladie à virus Ebola en République Démocratique du Congo et en Guinée, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) passe à l’action et rassure l’opinion.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) rassure l’opinion sur son engagement dans la lutte contre la maladie à virus Ebola, signalée en République Démocratique du Congo et en Guinée. Cet engagement passe notamment, par le renforcement de la surveillance, les tests et les traitements pour la préparation de la vaccination.

« Nous travaillons dur, nous passons rapidement à la vitesse supérieure pour devancer le virus. Avec les experts et les fournitures d’urgence déjà sur le terrain, la réponse est bien partie », a déclaré, la Docteure Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, lors d’un point de presse tenu, ce jeudi 18 février, à Brazzaville, en République du Congo.

D’après la situation épidémiologique, la RDC compte quatre cas confirmés d’Ebola, dont deux décès. Pour l’OMS, une vingtaine d’experts ont été déployés sur terrain afin « de soutenir les autorités sanitaires nationales et provinciales ». A ces efforts s’ajoutent le déploiement d’environ 8 000 doses de vaccin et le lancement de la vaccination dans la zone de santé de Butembo, dans l’Est du pays, depuis le 15 février dernier. A en croire l’OMS, à ce jour, près de 70 personnes ont été vaccinées en RDC.

« Plus de 11 000 doses de vaccin attendues en Guinée »

Dans sa communication, la Dre Moeti a annoncé qu’un lot important de doses du vaccin est attendu ce week-end en Guinée. Avec sept cas confirmés, la numéro un de l’OMS pour l’Afrique, précise qu’un « vol humanitaire est arrivé le 15 février dernier à Nzérékoré, avec à son bord, plus de 700 kg de matériel médical et un lot de plus de 11 000 doses de vaccin contre le virus Ebola devrait arriver ce week-end dans le pays ».

En attendant le déploiement du vaccin, la Dre Moeti a ajouté que les experts de l’Organisation mondiale de la Santé sont déjà à pied d’œuvre dans ce pays, en vue de lutter contre la propagation du virus. « La vaccination devrait commencer peu de temps après », a-t-elle fait savoir.

La résurgence de la maladie à virus Ebola en RDC et en Guinée intervient dans un contexte particulier, marquée par la pandémie du Covid-19, qui fragilise le système sanitaire de ces deux pays. Une situation qui pousse l’Agence onusienne à plus d’engagement dans la riposte. « Notre action collective et rapide est essentielle pour éviter une propagation incontrôlée d’Ebola dans le contexte de la pandémie de Covid-19, qui a déjà poussé les agents de santé et les établissements de santé au bord du gouffre », a renchéri notre source.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter