L’inquiétante progression du virus Ebola en RDC

Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), près de 30 personnes sont mortes après avoir contracté le virus Ebola. Le nord du pays serait particulièrement touché par l’épidémie.

L’Ebola de retour en République démocratique du Congo (RDC). L’organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme. Selon elle, le virus Ebola, qui déclenche des fièvres hémorragiques, a tué 30 personnes. Au total, 70 personnes auraient été infectées par le virus, d’après l’OMS. Les localités d’Isiro et de Viadana dans le nord-est du pays seraient particulièrement touchées, rapporte la BBCAfrique. Les autorités ont officiellement évoqué l’état d’épidémie lorsque 9 morts sur 11 cas ont été recensés dans la ville d’Isiro. « La situation est grave », selon Fadela Chaib, porte-parole de l’OMS. Médecins sans frontières a affirmé mener des campagnes de sensibilisation avec le ministère de la Santé congolais dans la région pour informer des risques liés à la maladie.

Un virus qui laisse peu de chance de survie

Le virus Ebola laisse peu de chance de survie à ceux qui y sont confrontés. Identifié pour la première fois en 1976, il tue entre 50 à 90% parmi les malades concernés. Il déclenche des fièvres, hémorragies internes, vomissements, et diarrhées. Il n’existe aucun traitement, ni vaccin, pour soigner les malades. Pis, le virus Ebola est très contagieux. On peut le contracter en étant au contact de cadavres, par des sécrétions corporelles, ou encore par contact avec le sang.

C’est en Afrique centrale que le virus fait régulièrement des apparitions. Les pays les plus concernés par la maladie sont la République démocratique du Congo (RDC), l’Ouganda, le Soudan, le Gabon et le Congo. L’Afrique centrale a été frappée au moins par une quinzaine d’épidémie depuis que le virus a fait son apparition. En juillet dernier, le virus est d’ailleurs réapparu en Ouganda, tuant 17 personnes. Fin août, l’OMS a finalement annoncé que l’épidémie est arrivée à son terme. Un bilan en baisse a tenu à souligner l’organisation par rapport en l’an 2000 où 170 morts avaient été recensés dans le pays.

Lire aussi :

 Ouganda : retour inquiétant du virus Ebola

 Vers un traitement contre l’Ebola ?

 Un vaccin « prometteur » contre Ebola et Marburg