RDC : ex-entraîneur de l’équipe de football, Florent Ibenge parle (enfin)

Nommé sélectionneur des Léopards de la République Démocratique du Congo, en août 2014, Florent Ibenge a jeté le tablier, l’an dernier, après la participation à la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019. Quelques mois après son retrait, l’actuel entraîneur de l’AS Vita Club revient sur le pourquoi de sa prise de décision.

Florent Ibenge dévoile enfin les raisons de sa démission. Après 5 ans de bons et loyaux services à la tête de la sélection nationale de football de la République Démocratique du Congo, Ibenge a quitté ses fonctions d’entraîneur juste après la CAN 2019. Partagé entre critiques et encouragements, l’entraîneur de l’AS Vita Club a tranché. Interrogé par Vincent Radureau sur Canal+ au cours de l’émission « Droit dans les yeux », Ibenge a étalé les causes de sa démission. Il  a confié qu’il était vraiment au bout du rouleau et n’en pouvait vraiment plus.

Trop de pression et des risques pour la santé

« J’aurai peut-être fait un AVC je pense. J’étais vraiment fatigué, après ce périple (il avait effectué plusieurs voyages pour voir les joueurs évoluant en Europe) j’étais au bout du rouleau. J’ai eu le temps de me reposer (avant le début de la CAN) mais j’étais fatigué. C’est la vérité », a-t-il affirmé. Une fatigue peut-être aussi liée à la pression énorme d’un public congolais assoiffé de victoire.

Ayant rendu le tablier dans la foulée de la CAN Egypte 2019, Ibenge informe tout de même que sa décision n’a rien à voir avec le cuisant échec de sa sélection durant la compétition, sortie en huitième de finale par Madagascar. Il s’agit d’une décision prise dans un petit coin de sa tête bien avant même le début de la compétition. « C’est une décision qui était déjà établie à l’avance…»

Précisons que Florent Ibenge n’a pas connu que des mauvais jours à la tête des Léopards de la RDC. Quoiqu’on dise, l’entraîneur de l’AS Vita Club a fini sur le podium (3ème place) à la CAN 2015 derrière la Côte d’Ivoire et le Ghana.