RDC : enrôlement forcé des jeunes par l’armée et les groupes rebelles

L’armée, les groupes rebelles et les milices locales recrutent depuis septembre des centaines de jeunes à l’est de la RDC, indique ce lundi l’organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW). Près de 1 000 jeunes hommes et garçons dont « au moins 261 » mineurs, auraient ainsi été enrôlés de force dans les écoles ou sur le chemin de l’école, chez eux ou dans les champs. « Ceux qui résistent risquent de graves représailles ou même la mort », affirme l’organisation. Human Rights Watch a appelé le gouvernement congolais à mettre un terme à ces recrutements et à arrêter le général Bosco Ntaganda, ancien chef d’état-major du CNDP aujourd’hui intégré à l’armée congolaise. Il serait l’un des principaux commanditaires des enrôlements forcés.