RDC : dix sportifs disparaissent des Jeux de la Francophonie


Lecture 2 min.
arton33360

La République démocratique du Congo s’est illustrée aux Jeux de la Francophonie à Nice, non pas pour ses exploits, mais pour la disparition de 10 de ses sportifs. En effet, depuis ce dimanche, 10 sportifs congolais sont portés disparus.

Sept basketteuses, deux cyclistes et un footballeur de la République démocratique du Congo ont disparu ce dimanche, alors qu’ils participaient aux Jeux de la Francophonie, à Nice. Les cyclistes Enoch Manzambi et Kongolo Mpunga ainsi que toute l’équipe féminine de basketball demeurent introuvables, selon des sources proches de la délégation congolaise.

« Nous sommes inconsolables, car notre équipe de basketteuses était qualifiée pour le quart de finale de ces Jeux », a indiqué Barthélémy Okito Oleka, le chef de la délégation, par ailleurs secrétaire général aux Sports et Loisirs de la RDC. « Elles ont toutes disparu, ainsi que les deux meilleurs cyclistes du pays plus un footballeur, après avoir touché leurs primes » de 1 000 euros, a-t-il ajouté. Cette somme est versée à chacun par la délégation destinée aux dépenses personnelles pendant les Jeux, les organisateurs français prenant à leur charge logement, nourriture et transport. Le ministre des Sports de la RDC, Baudouin Banza Mukalay Sungu, a qualifié ces disparitions de « désertion », selon Radio Okapi. Ce comportement est préjudiciable à la promotion des sports en RDC et à son image de marque.

Les sportifs ont disparu sans leur passeport qui sont restés entre les mains de leurs entraîneurs, après que des « agents sportifs », agissant en bande organisée, eurent été repérés. Par ailleurs un ancien athlète congolais, complice d’agent sportif a été remis à la police, ce dimanche, selon le chef de la délégation. Le ministre de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts, Baudouin Banza Mukalay Sungu, a par ailleurs déploré le comportement des athlètes congolais: « Ce comportement est préjudiciable à la promotion des sports en RDC et à son image de marque. Nous avons saisi la police, car nous détenons leurs passeports ».

Ce n’est pas la première fois que des athlètes congolais « désertent » en pleine compétition ou à la fin de celle-ci. En 2012, lors des Jeux Olympiques de Londres, quatre athlètes congolais avaient disparu, après leur élimination de la compétition, prétextant être restés en Angleterre pour prendre des vacances.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter