RDC : devant la CENCO, la CENI réitère sa volonté de respecter scrupuleusement le calendrier électoral

Durant trois jours à compter du mercredi 22 novembre, les évêques de la CENCO se réunissent à Caritas, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa. Si la situation socio-politique figure d’une manière générale à l’ordre du jour de ces assises, la question spécifique du calendrier électoral apparaît comme prégnante

.Signe révélateur, dès le premier jour des travaux, les évêques ont fait appel à la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) pour évoquer le processus électoral dans son ensemble, et en particulier le chronogramme rendu public le 5 novembre dernier.

« Je donne la garantie que la CENI ne prolongera pas ce calendrier même d’un seul jour »

La CENI, dont le travail durant cette phase pré-électorale a, à quelques exceptions près, été salué pas plus tard que cette semaine et de façon assez inhabituelle par les évêques de la CENCO (lire notre précédent article à ce sujet), a réitéré, à travers la voix de son vice-président, Norbert Basengezi, sa volonté de respecter scrupuleusement le calendrier publié.

« Nous avons rappelé à la CENCO que la publication du calendrier électoral a été faite suivant les prescrits de l’accord de la Saint-Sylvestre. Je donne la garantie que la CENI ne prolongera pas ce calendrier même d’un seul jour », a déclaré Norbert Basengezi. « Que celui qui a des candidats à préparer qu’il les prépare dès aujourd’hui et nous les présente le 24 juin », a-t-il lancé en guise de conclusion.

Les évêques rendront publiques leurs conclusions au terme de ses assises à travers la publication d’un communiqué final, a indiqué l’abbé Donatien Nshole, le secrétaire général de la CENCO.