RDC : deux militaires abattus dans une embuscade de rebelles ougandais

Deux militaires congolais ont été tués et quatre autres blessés dans une embuscade tendue par des rebelles ougandais en territoire de Béni, dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Deux militaires congolais ont été tués et quatre autres blessés dans une embuscade tendue par des rebelles ougandais (ADF) en territoire de Béni, dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Une source d’Anadolu, qui ne précise pas si des pertes ont été enregistrées dans le rang des assaillants, indique que, « les rebelles ougandais venus du parc du Virunga (Est) ont tendu, mardi, une embuscade aux militaires congolais, stationnés dans le village de Opira, au Nord de Béni. Deux militaires sont morts et quatre autre ont été blessés ».

L’armée congolaise et la force onusienne déployée dans ce pays d’Afrique Centrale (MONUSCO) avaient, au mois de février dernier, renforcé leur présence miliaire après plusieurs attaques des ADF qui avaient coûté la vie à des dizaines de civils. Le nouveau commandant de la force de la MONUSCO, le général Derrick Ngwebi, avait déclaré, lors d’un passage à Beni, fin février, qu’il était possible de vaincre les ADF sur le terrain, ajoutant une condition : « une collaboration très étroite entre les Forces Armées de la RDC et les troupes de la brigade de la MONUSCO, ayant pour mandat de la protection des civils et la lutte contre les groupes armés ».

Les rebelles ADF, opposés au Président ougandais Yoweri Museveni, sont installés dans l’Est de la RDC depuis 1995, et y multiplient les attaques contre les populations civiles. Depuis octobre 2014, plus de 700 civils et militaires congolais ont succombé à leurs attaques.