RDC : Denis Mukwege et les opérateurs économiques veulent promouvoir les investissements dans l’Est du pays

Docteur Denis Mukwege

Une rencontre tenue ce week-end entre le Prix Nobel de la Paix 2018, Dr Denis Mukwege, et des chefs d’entreprises s’est penchée sur la nécessité d’investir dans l’Est de la RDC, notamment dans l’exploitation des minerais pour changer la mauvaise image que cette région projette d’elle-même.

C’est dans le cadre de la journée de réflexion sur la paix tenue le samedi 14 décembre 2019 à Panzi, dans la périphérie de Bukavu, que le co-lauréat du Prix Nobel de la Paix, Dr Denis Mukwege a rencontré les opérateurs économiques congolais réunis au sein de la Fédération des entreprises du Congo (FEC). L’objectif de la rencontre, attirer les investisseurs dans l’Est de la RDC déchiré par des massacres entretenus par des groupes armés et faire une exploitation légale des nombreux minerais de la région.

La situation actuelle desdits minerais est telle qu’ils sont fréquemment qualifiés de « minerais de sang ». Cela ressort clairement dans les propos du vice-président de la FEC, Dieudonné Kasembo : « Pourquoi allons-nous traiter les minerais de la RDC de minerais de sang pendant qu’il y a certains pays voisins qui exportent les mêmes minerais ? Quand ils sont vendus là-bas, ce ne sont pas des minerais de sang, mais quand ils sont exportés par notre pays on dit que ce sont les minerais de sang. Ce sont des actions qui sont faites sciemment pour saper l’économie congolaise. Nous ne sommes pas de cet avis-là ».

Pour le Prix Nobel de la Paix, qui entend peser de toute son influence pour changer la donne, investir dans l’Est de la RDC permettrait de créer des emplois pour occuper la jeunesse et lutter ainsi contre les violences armées. Mais pour y parvenir, il va falloir améliorer le climat des affaires et la situation sécuritaire : « Le climat des affaires inclut aussi la paix parce que tout investisseur a besoin de savoir si dans le milieu où il veut investir, son investissement sera sécurisé. C’est à nous Congolais de prouver que nous pouvons encadrer notre jeunesse et faire face aux organisateurs de chaos pour que finalement les investisseurs puissent venir », a laissé entendre Dr Mukwege, avant de poursuivre : « C’est une campagne qui est menée contre la RDC : créer le chaos pour éviter que nous soyons exportateurs et que ceux qui créent le chaos puissent continuer à exporter les minerais qui viennent du Congo sous prétexte qu’ils ont des sites miniers ».

Au terme de la rencontre, un mémorandum a été signé entre les deux parties qui savent désormais ce qu’elles ont à faire pour l’amélioration du climat des affaires au Congo en général et dans l’Est du pays en particulier.