RDC : convocation de Vital Kamerhe et violation des mesures barrières contre le Covid-19


Lecture 1 min.
Vital Kamerhe
Vital Kamerhe

Vital Kamerhe s’est présenté, hier mercredi, au parquet de Kinshasa-Matete . Une foule immense de partisans était sortie pour aller à sa rencontre, bravant toutes les interdictions pour limiter la propagation du Covid-19.

L’ambiance devant le parquet général de Kinshasa-Matete hier était tout sauf celle d’une période de crise sanitaire où des rassemblements de plus de 20 personnes sont interdits et où une distance d’au moins un mètre est imposée entre les personnes. Une foule immense apparemment composée de militants de l’UNC, le parti de Vital Kamerhe, mais aussi de ceux de l’UDPC du Président Tshisekedi se bousculait, laissant à peine le passage à Vital Kamerhe pour se diriger vers le parquet.

Les mesures prises par le gouvernement congolais pour limiter la propagation du Covid-19 qui a déjà tué 18 Congolais ont donc été totalement foulées aux pieds et ceci au nez et à la barbe d’éléments de la police pourtant visibles dans les différentes vidéos publiées a l’appui de  vives critiques sur les réseaux sociaux.

En effet, après avoir boycotté la première convocation, le directeur de cabinet du Président Félix Tshisekedi répondait à la deuxième convocation à lui adressée par le procureur du parquet général de Matete dans le cadre de l’enquête sur le détournement des fonds affectés au programme d’urgence des 100 premiers jours du Président Félix Tshisekedi au pouvoir. Principal gestionnaire du programme, Vital Kamerhe passe donc pour un personnage-clé dans cette enquête d’autant plus que son nom a été cité à plusieurs reprises. Affaire à suivre.

https://twitter.com/abelamundala/status/1247886474722172930

Avatar photo
Historien, Journaliste, spécialiste des questions socio-politiques et économiques en Afrique subsaharienne
Facebook Linkedin
Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News