RDC : 22 morts dans une attaque des rebelles ougandais

Les rebelles ougandais ont massacré 22 personnes, vendredi soir, dans un village du Nord-Kivu, dans la région du nord-est de la République démocratique du Congo.

Vingt-deux personnes ont été tuées, vendredi soir, à Eringeti, un village du Nord-Kivu, par les rebelles ougandais. Ces violences surviennent deux jours seulement après la mort de 30 personnes à Beni tuées par l’Alliance des forces démocratiques (ADF).

Plus rien ne va en République démocratique du Congo où, dans cette région du nord-est, au moins 79 personnes ont été tuées en l’espace de deux semaines. Ce samedi 18 octobre, Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni, a déclaré à l’AFP que « vingt-deux personnes ont été tuées cette nuit à Eringeti, dont 10 femmes et 8 enfants ».

La tuerie aurait eu lieu entre 19h00 et 21h30. L’organisation de la société civile précise que « les personnes tuées l’ont été principalement par coups de machettes, de haches et de houes ». Il y aurait également eu des enfants dont les têtes auraient été cognées contre murs.

A noter que l’ADF, qui constitue aujourd’hui la seule milice connue en activité dans la région, installée entre Beni et la frontière ougandaise depuis les années 1990, compterait environ 400 combattants.