RDC : 21 personnes tuées dans l’est

Au moins 21 personnes, dont des enfants, ont été sauvagement tuées dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et certains corps mutilés dans une attaque d’une « extrême brutalité », a dénoncé la Mission de l’ONU dans un communiqué publié lundi soir. « Les victimes, dont des femmes et des enfants – dont le plus jeune serait âgé de quelques mois seulement – auraient été tués pour la plupart par arme blanche, le 13 et 14 décembre », dans les villages de Musuku et Mwenda, situés dans le territoire de Béni, dans la province du Nord-Kivu, selon le communiqué. Pis, « trois filles mineures auraient été violées par les assaillants avant d’être décapitées. Le corps mutilé et démembré d’un enfant aurait aussi été retrouvé sur un arbre, dans le village de Musuku », est-il précisé. En revanche, la Monusco ne cite pas les auteurs présumés de l’attaque.