Ravitoto au porcet à la crème coco par Christian Abégan


Lecture 2 min.
arton57951

Appelé kpem au Cameroun ou Saka Saka au Congo, le plat à base de feuilles de manioc se décline sous plusieurs recette. Sur le continent africain il se déguste avec du riz, du pain de manioc fermenté (chiwangue), ou des tubercules d’ignames, de la patate douce ou du manioc cuits à la vapeur ou à l’anglaise (dans de l’eau).

Préparation : 30 min

Cuisson : 2h 30 min

1 kg de viande de porc frais ou fumé

1,5 kg de feuilles de manioc pilées

2 boîtes de lait de coco

200 g d’arachide en poudre

6 gousses d’ail

300 g d’oignons

1 petit piment vert parfumé

3 cuillères à soupe d’huile

200 ml de fond de veau

Sel, poivre

2 litres ½ d’eau

Mise en place

Je découpe la viande de porc en morceaux réguliers, je pèle l’ail et les oignons, et les coupe en dés.

Progression

Je verse 2 litres d’eau dans une casserole. J’y dépose les feuilles de manioc pilées que je laisse cuire à feu moyen (environ 1 h 30) jusqu’à ce que l’eau réduise totalement.

Dans une autre casserole à fond épais, je fais chauffer l’huile et fais rissoler le porc, pendant 15 minutes à feu moyen, avec l’ail haché, les oignons, le sel et le poivre.

J’incorpore délicatement l’arachide en poudre, deux verres d’eau, le fond de veau, les feuilles de manioc réduites, les 2 boîtes de lait de coco et le petit piment vert entier.

Je laisse cuire la préparation 45 minutes à feu doux après avoir bien vérifié l’assaisonnement. Si nécessaire, j’ajoute un peu d’eau pendant la cuisson.

Lire aussi : Christian Abégan met en valeur le patrimoine culinaire africain

Commander le livre Le Patrimoine culinaire africain aux éditions Michel Lafon

Plus de recettes de cuisine africaine

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter