Rapt d’un jeune Comorien en France : l’enfant retrouve ses parents, son ravisseur arrêté

Rifki, le jeune Comorien de quatre ans enlevé ce samedi à Rennes par un homme de 25 ans, a été retrouvé ce dimanche à Libourne en compagnie de son ravisseur. Il a pu retrouver sa mère dans la soirée tandis que son kidnappeur a été placé en garde à vue.

Heureux dénouement après l’enlèvement d’un jeune Comorien ce samedi à Rennes en France. Il a été retrouvé ce dimanche à plusieurs kilomètres de son domicile, à Libourne avec son ravisseur. Interpellé par la police, ce dernier a été placé en garde à vue. Le jeune garçon de quatre ans à quant à lui pu retrouver sa mère.

Le ravisseur présumé a été transféré à Rennes et placé en garde à vue, a annoncé ce lundi le Parquet dans un communiqué. Il est accusé d’enlèvement, de séquestration de mineur de 15 ans. Un crime passible de trente ans de réclusion. C’est à bord d’un TGV en direction de Bordeaux, qu’ils ont été reconnus par une passagère qui a immédiatement donné l’alerte. Le train a été arrêté à Libourne afin d’interpeller le kidnappeur.

L’enfant qui a retrouvé sa mère va être examiné par des médecins, a précisé le procureur de la République. Il a donc été conduit au Centre d’aide aux victimes de Bordeaux pour y être examiné par l’unité médico-judiciaire. Selon le procureur, « l’enfant est en bonne santé apparente ».

Rifki avait été enlevé samedi après midi à Rennes par Ahmed, un homme de 25 ans. Le ministère de l’Intérieur avait lancé ce dimanche à l’aube une alerte enlèvement. En milieu de matinée, le procureur avait demandé une prolongation de trois heures supplémentaires de la diffusion de l’alerte. Ce dispositif a permis de retrouver tous les enfants enlevés depuis sa création.