Raoul Diagne est parti

Premier joueur de couleur à avoir évolué en équipe de France, le Sénégalais Raoul Diagne s’est éteint cette semaine à l’âge de 92 ans. L’ancien entraîneur sénégalais avait signé la première victoire contre la France en 1963.

Raoul Diagne. Le Sénégal et l’Afrique du football sont en deuil. L’un des doyens du ballon rond, Raoul Diagne, s’est éteint cette semaine à l’âge de 92 ans. Premier joueur noir dans une équipe de France et entraîneur de la première équipe nationale du Sénégal indépendant, la gazelle noire avait défrayé la chronique dans l’Hexagone dans les années 30. Né le 10 novembre 1910 à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane où son père était fonctionnaire, il arrive en France à 20 ans pour ses études mais devient très vite footballeur professionnel. Il signe sa première licence au Racing club de France, alors au firmament de son histoire, avant de rejoindre le Racing club de Paris avec qui il remporte le championnat en … 1936. Il y restera huit ans puis quitte la capitale pour Toulouse durant la seconde guerre mondiale et finit sa carrière en 1946 à Annecy.

Première victoire contre la France

C’est dans les moments difficiles que traverse la France, à la veille de la seconde guerre mondiale, que Raoul Diagne fait sa rentrée avec les Bleus. Les Français découvraient en 1938 le premier noir dans leur sélection nationale. Le fils de Blaise Diagne, aussi premier député noir à l’Assemblée française, était polyvalent en défense. Il a même joué comme gardien de but. Après l’indépendance du Sénégal, il se précipite dans son pays d’origine pour prendre en main la toute jeune équipe nationale. Et signe la première victoire sénégalaise contre l’équipe de France, trente ans avant que Diouf et ses coéquipiers ne récidivent. C’était en 1963 lors des Jeux de l’Amitié sur un score de 2 buts à zéro.

Le père du football sénégalais a été inhumé mardi dernier à Créteil, en France, son pays d’adoption. Les autorités sénégalaises ont rendu un vibrant hommage à Raoul Diagne.