Ramadan au Maroc : du changement dans l’air

Avec le mois de Ramadan qui débutera ce samedi au royaume chérifien plusieurs changements sont au programme. A commencer par de nouvelles grilles de programmation…

A l’instar de ses voisins algériens et tunisiens, les grilles de programmation au Maroc changent pendant le Ramadan. Sitcoms, séries, films, documentaires ou encore émissions religieuses, l’objectif est de répondre à tous les styles. Florilège.

Côté Al Oula, la chaîne jonglera entre divertissement et spiritualité. Chaque jour, durant le mois de Ramadan, les téléspectateurs auront l’occasion de découvrir à travers l’émission Massajid al Maghrib plusieurs monuments religieux, à la découverte du patrimoine marocain. Les passionnés d’histoire arabo-musulmane pourront suivre un feuilleton historique qui retrace la vie des petits-fils du prophète Mohammed, Al Hassan oua al Houssaine. Juste après l’heure du Ftour (rupture du jeûne), c’est généralement l’heure de rire sur les chaînes marocaines. La première chaîne diffusera Assoura Maklouba, quand les stars marocaines se font piégées, suivi de Ma chaf ma ra, avec Mohamed El Jem et Ferkouss. La série raconte l’histoire d’un quinquagénaire qui, après une vie bien remplie, décide de se marier. Puis arrive enfin l’heure du téléfilm « choc ». Les Marocains sont friands des téléfilms dramatiques. Ils auront droit à Chabah al madi : l’histoire poignante de Saâd qui découvre à l’âge de 25 ans que sa vie n’a été jusque-là qu’un énorme mensonge et commence à se pose des questions sur ses parents biologiques. La chaîne réserve un tas d’autres séries et films inédits. Quant aux productions étrangères, les films égyptiens et turcs, très appréciés par le public marocain, sont en bonne place de la grille des programmes d’Al Oula.

Chez 2M, en plus d’être sans cesse à la recherche du nouveau, la chaîne ne change pas les bonnes vieilles habitudes. A l’heure du ftour, la deuxième chaîne diffusera plusieurs sitcoms vedettes pendant le mois de Ramadan. La suite de Nous sommes voisins revient avec la troisième partie intitulée Nous sommes tous des voisins. La célèbre pièce de théâtre Bnat Lalla Mennana, retranscrite en série de trente épisodes et qui raconte la vie quotidienne de six femmes qui vivent sous le même toit, sera aussi au programme du soir, ainsi que plusieurs autres séries à l’image de Les larmes des hommes qui raconte le destin de trois familles, ou encore Hdidane qui revient à nouveau sur les écrans. Pour les films télévisés, il y aura de quoi se distraire avec, entre autres, Voyage à Tanger : une comédie qui retrace le passé commun de quatre retraités, Des vagues du Nord : le monde de la drogue chez les trafiquants et la police. 2M prévoit aussi la diffusion, parmi d’autres, de Marroqui fi Paris, un film comique joué par plusieurs comédiens français et marocains tels que Saïd Naciri, Jean-Pierre Castaldi, Julien Courbet, etc. « Agadir Bombay » est également programmé. Sur le plan religieux, 2M a prévu une nouvelle émission intitulée Ramadan et les gens. Elle sera diffusée les quatre vendredis du mois sacré, à 14H20. Celle-ci s’ajoute aux autres émissions religieuses déjà diffusées sur la chaîne.

MEDI1TV n’est pas en reste. La chaîne revisite sa programmation et la place sous le signe du partage et de la détente. MEDI1TV présentera sa première production de fiction-drama marocaine : Daret Lyam. L’héroïne, Najah, incarne les valeurs positives telles que la réussite, le travail et le sens de la famille tout en bravant les aléas de la vie. A l’heure du ftour, les téléspectateurs auront droit à un feuilleton inédit au Maroc Ferkat Naji Attalah, qui marque le retour de la star Adel Imam sur le petit écran. Pour les fous rires, Schizo une série de mises en situation décalées qui dépeignent les comportements contradictoires des Marocains, et Comics Café, une comédie fiction qui narre le quotidien et les intrigues d’un café-théâtre où les artistes de la nouvelle scène marocaine exercent leurs talents seront au menu de cette nouvelle grille ramadanesque. Les mordus de sports auront droit à une émission quotidienne spéciale JO Studio London et à la retransmission en direct le 28 juillet du match amical opposant le FC Barcelone et une sélection nationale. Les adeptes d’émissions religieuses pourront suivre chaque jour le Talkshow Culture Islamique, sur l’histoire de l’Islam et les moments-clés de la civilisation arabo-musulmane. Ramadan oblige, il sera aussi question de générosité avec Dar Design Dialna, l’expression d’une action sociale. Chaque semaine, une équipe de professionnels et d’artisans se mobiliseront pour transformer les locaux d’associations de protection de l’enfance. Al Ouajh al Akhar Lilhijra, est un nouveau programme social qui mêle documents d’archive et reconstitutions fictive. Il « fait la lumière sur le vécu de nos marocains du monde, des hommes et des femmes qui ont connu une expérience de vie touchante et qui mérite d’être partagée avec le grand public ».

Le Maroc se remet à l’heure

A l’occasion du Ramadan, le royaume change d’heure. Les autorités ont décidé de revenir à l’heure légale GMT du 20 juillet au 19 août prochain. L’heure a été avancée de 60 minutes. Les administrations publiques passent à l’heure continue (9 heures à 15 heures). D’autres réajustements s’opèrent aussi ailleurs. Les compagnies aériennes ont dû changer les horaires de leurs vols. La Royal Air Maroc (RAM) a annoncé que tous ses vols seraient avancés d’une heure au départ et à l’arrivée des différents aéroports marocains. Même chose chez Transavia, hormis les vols en provenance et à destination de Paris Orly et Nantes où les horaires ne changent pas.

L’office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé ce jeudi que les horaires des trains subiraient aux aussi de « légères modifications » durant le mois de Ramadan. La cadence d’un départ toutes les trente minutes sur l’axe Casablanca – Rabat sera maintenue. Un train supplémentaire sera programmé à 15H45 de la gare Casa Port vers Rabat et Kénitra. D’autres changements seront effectués afin de mieux répondre aux besoins des voyageurs durant ce prochain mois.

Les températures connaîtront elles aussi quelques changements. Gare à la canicule. Les jeûneurs vont devoir faire preuve de courage les dix premiers jours car le pays pourrait être en proie à une très forte chaleur jusqu’à fin juillet. Les températures devraient atteindre 40 degré selon Météoconsult. Au mois de juin déjà, le royaume a connu une très forte canicule pendant près d’une semaine. Les températures avaient, dans certaines régions, atteint 48 degrés.

Lire aussi :

 Maroc : « Masayminch », ces rebelles qui mangent en public pendant le Ramadan

 Faire le ramadan en plein été

 Harira, Tiep bou dienn ou bouillie : voici les stars du ramadan

 Nessma TV aux petits soins avec le public algérien