Quinze ans du génocide rwandais: Paul Kagamé dénonce la « lâcheté » de la communauté internationale

Le président rwandais, Paul Kagamé, a accusé la communauté internationale d’avoir échoué dans sa mission de protéger des milliers de personnes au Rwanda rapporte 7 sur 7. Il s’exprimait à l’occasion de la commémoration des quinze ans de la tragédie qui a tué environ 800 000 Tutsis et Hutus modérés. Le président rwandais a inauguré un mémorial à Nyanza, une ville où 5 000 personnes ont été tuées le 11 avril 1994 à après le retrait du contingent belge de la force de l’ONU au Rwanda.