Quête de diamants meurtrière au Zimbabwe

L’ONG Global Witness révèle qu’une centaine de personnes ont été tuées sur le site minier de Marange, à l’est du Zimbabwe, ces trois dernières années, lit-on sur la BBC. Selon le même rapport, certaines personnes auraient été battues, violées et forcées à travailler au bénéfice de l’armée et de la police. En juillet 2009, une mission d’évaluation du système de certification du processus de Kimberley avait suggéré la suspension temporaire du Zimbabwe du commerce mondial du diamant, à la suite de violations des droits humains dans cette zone.