Quand Rachida Dati défendait les sans-papiers

Rachida Dati

L’hebdomadaire Jeune Afrique a retrouvé dans ses archives de 1982 un courrier de lectrice s’indignant de la façon dont les étrangers, réguliers ou non, étaient traités en France, et signé de… Rachida Dati.

« Alors, je tiens à dire aux Français qui disent aux étrangers :  » Si tu n’es pas content, retourne dans ton pays où on crève de faim « , qu’ils sont ridicules », s’insurge la petite Rachida, alors âgée de 17 ans.

Pour retrouver le parcours de celle qui aide-soignante, la nuit, depuis déjà quatre ans et demi, décide de changer son destin en provoquant une rencontre avec le ministre Albin Chalandon, à l’époque garde des Sceaux, lors d’une réception à l’ambassade d’Algérie à Paris. Elle lui demande son aide et l’obtient. Lire : Une garde des sceaux nommée Rachida Dati