Quand le « Hip Life » ghanéen fait fureur au Togo

La nouveau genre musical ghanéen, le « Hip Life », fait fureur actuellement à Lomé et concurrence sérieusement les nouveautés musicales ivoiriennes et congolaises, constate-t-on dans la capitale togolaise.

Si dans les années 1960 et jusque dans un passé récent les
chanteurs ghanéens ont toujours séduit les mélomanes du Togo avec le « High life « , aujourd’hui c’est leur « Hip life » qui fait bouger les jeunes Togolais.

Au top des hit-parades à Lomé, les chansons « Ahumka wom » du
groupe VIP, « 16 years » de MZBEL, « Tofee » de Castro Destroyer et « Tuabodom » de Nkasei font vraiment fureur tout en amenant les distributeurs et vendeurs de cassettes, CD et DVD à se frotter les mains.

« Les cassettes, CD et DVD des chanteurs ghanéens nous font faire de bonnes affaires. Il est possible d’écouler une cinquantaine de ces produits par jour, surtout s’il y a des nouveautés des stars en vogue tels VIP, MZBEL, Buk Bak, Castro Destroyer », affirme Issifou Alfa, vendeur ambulant au grand marché de Lomé.

On constate cependant que la plupart des CD et DVD disponibles sont des produits piratés. Les cassettes sont cédées entre 400 et 500 FCFA, les CD à 500 FCFA et les DVD entre 500 et 800 FCFA.

Dans les programmes musicaux à la radio et à la télévision,
surtout sur les chaînes privées, ces chansons ghanéennes
occupent une place de choix et les auditeurs en raffolent comme on peut le constater dans les émissions de « disques demandés ».

La situation est analogue dans les boîtes de nuit. « La musique ghanéenne fait bouger un grand nombre de personnes, surtout les jeunes », confirment des habitués de discothèques.

Ces chansons concurrencent sérieusement le « Coupé décalé » des Ivoiriens, ajoute Elvis Alawo, Maître de cérémonie (MC) bien connu à la prestigieuse discothèque Montecristo de Lomé.

Selon lui, cette nouvelle musique occupe à elle seule quelque 20% de la programmation musicale de la discothèque qui suit les tendances populaires, au même titre que les promoteurs et organisateurs de spectacles.

En janvier, MZBEL, avec sa chanson vedette « 16 years », très prisée par les jeunes filles togolaises, a donné à Lomé un spectacle qui n’a cependant connu qu’un succès mitigé, ont affirmé des promoteurs.

Le 1er avril prochain, Dr Poh et Shilo, FDB Feat Tinny, Buk Bak, PAAT + T et Castro Destroyer, tous des vedettes ghanéennes, seront sur la scène du Palais des Congrès de Lomé pour tester leur popularité auprès d’une jeunesse qui commence à prendre goût au « Hip life » made in Ghana.