Pub africaine : nostalgie, quand tu nous tiens !

Les anciennes publicités africaines ont le vent en poupe. En témoigne l’engouement des internautes pour ces objets rares sur les réseaux sociaux et les plateformes de partage vidéo.

Hilarantes, cultes, vintage, kitchs, les anciennes publicités africaines ont encore aujourd’hui de quoi plaire. Démonstration avec la page pubs africaines sur le réseau social Facebook où près de 5000 internautes s’amusent à récolter, échanger, commenter, sortir les vieilles réclames ouest-africaines des oubliettes. Une dizaine de spots publicitaires sont à ce jour visibles sur la page. Ce n’est pas encore une banque de données, mais il y a déjà de quoi se débrider les zygomatiques. Avec ses trois bonhommes tentant vainement d’écraser un moustique dans une chorégraphie qui n’est pas sans rappeler le Waka Waka cher à Shakira, et son accrocheuse ritournelle : « Super Timor est encore plus fort… », le clip vantant les mérites du célèbre insecticide ivoirien Super Timor, sorti en 1986, arrive en tête des pubs les plus plébiscitées. « Super Timor me fait rire depuis des années, à chaque fois que je la vois c’est comme si c’était la première fois », exulte un internaute. «La pub Africaine la plus hilarante du monde ! », renchérit un autre.

Bob la terreur

Difficile de passer outre Bob le téméraire. Grosse lunettes de soleil plaquées sur le visage, sourire nonchalant aux lèvres, l’essayeur de la nouvelle Fiat 131 roule à tombeau ouvert sur des pistes caillouteuses, passe à deux doigts de se faire broyer par un camion, manque dans un éclat de rire d’écraser un groupe d’écolières traversant la rue à vélo, puis saute en apothéose au-dessus d’un précipice. « Bravo bob, s’écrie la voix off, il n’y a pas beaucoup de conducteurs comme toi». Sortie en 1970, la spot atteint aujourd’hui le summum du politiquement incorrecte.

Autre perle pêchée cette fois-ci sur la plateforme Youtube. C’est une publicité pour Gauloises datant de 1970. Elle montre un champion de Karaté en train de réduire en pièces une bande de loubards qui ont tenté de s’emparer de son paquet de cigarette, dans une ambiance digne des films Blaxploitation de l’époque. La clope, c’est décidement dangereux pour la santé.

La sympathie que suscitent les anciennes réclames africaines chez les internautes n’a pas échappé à l’œil de Christian Blachas, l’ex-animateur de l’émission télévisée Culture Pub aujourd’hui replié sur Internet. Le journaliste fréquente assidument la page des Pubs africaines sur Facebook où il propose des enquêtes sur le continent, dont celui consacré à la pub sénégalaise récemment. Ce regain d’intérêt pour les vieilles pubs africaines s’explique en partie par le développement de la mode du vintage ces dernières années. Les publicistes ont d’ailleurs flairé le filon. On se souvient que la célèbre marque de boisson Perrier avait ressorti en décembre 2009 sa fameuse pub de la « main sexy » réalisée par Serge Gainsbourg en de 1976, et du retour d’une pub en janvier 2010 des barres chocolatés Mars vieille de 15 ans. Autant de raisons pour ne pas désespérer de voir un jour le sémillant Bob de retour sur les routes africaines.