Protocole de Maputo : l’avis de la Reine Anne HEDJE

La Reine Anne HEDJE est la Présidente de l’Association « Kum Memfo » (« Reines sans frontières », association créée en 2013 et regroupant les Reines de nombreuses localités camerounaises. Son association milite depuis quelques années pour influer sur les politiques publiques en plusieurs domaines, culturels ou sociétaux. Interview découverte d’une femme… hors du commun.

Afrik.com : Reine HEDJE Anne , qu’est-ce que le KUM MEMFO ?

Reine HEDJE Anne : KUM MEMFO « Reines Sans Frontières » est une association apolitique créée en 2013. Elle regroupe en son sein, les reines des différents villages de notre pays.

Afrik.com : Quel est le but de votre organisation ?

Reine HEDJE Anne : Notre Organisation a pour but de promouvoir d’une part nos us et coutumes et d’autre part les droits de la femme et de la fille.

Afrik.com : Quel mécanisme avez-vous mis en place pour pouvoir atteindre vos objectifs ?

Reine HEDJE Anne : Notre cadre d’action s’insère dans le respect du Protocole de Maputo. Pour atteindre nos objectifs, nous menons des actions sociales (assistance aux membres endeuillés, aux victimes de la société et aux nécessiteux), nous organisons des causeries éducatives et des séminaires ateliers de renforcement de capacité.
Après le séminaire du 30 novembre 2016 à l’Hôtel Akwa Palace de Douala, nous irons rencontrer les Chefs traditionnels, les Notables, les groupes et mouvements associatifs afin de vulgariser et plaider pour la prise en compte du Protocole de Maputo dans tous les domaines et à tous les niveaux.
C’est en préparation de notre descente sur le terrain que nous avions jugé nécessaire d’organiser le séminaire de renforcement de capacité avec pour thème : « Les Reines, Socle de la Paix Sociale et du Progrès ».