Proparco va amplifier son activité au Cameroun

Proparco, filiale de l’Agence française de développement, affiche ses ambitions pour la zone Afrique centrale à l’horizon 2020. A cet effet, dans une interview exclusive accordée le 3 avril dernier au quotidien camerounais à capitaux publics, Cameroon Tribune, Grégory Clemente, le DG de ladite filiale, informe que la structure qu’il dirige va « amplifier » son activité au Cameroun, au Gabon et en RD Congo, à l’horizon 2020.

Selon Grégory Clemente, les secteurs ciblés par Proparco concernent l’énergie, l’agro-industrie et l’immobilier commercial. « Nous devons enfin poursuivre la dynamique engagée en matière de financements innovants sur deux axes : les financements en FCFA et les quasi-fonds propres », indique le DG. Qui ajoute : « l’Afrique centrale continuera à occuper une place toute particulière dans la stratégie de Proparco, ces prochaines années. En Afrique centrale, nous cherchons à consolider les partenariats existants, notamment avec les entreprises françaises, mais aussi à développer de nouveaux partenariats en particulier avec les entrepreneurs africains qui ont réussi et qui s’attachent au respect des pratiques environnementales, sociales et de gouvernance » .

Les activités de Proparco, d’un montant de 200 millions d’euros (131 milliards de FCFA) dans la région Afrique centrale, concernent le secteur financier et bancaire (46% des engagements), l’énergie (16%), le transport, la gestion des déchets et les télécoms (29%) et le secteur des entreprises agro-alimentaires (8%).