Promotion des femmes : Maroc champion des pays MENA

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Dans le classement des pays MENA qui promeuvent au mieux la femme, le Maroc vient en tête de classement du rapport « Femmes, affaires et droit 2020 » qui a été rendu officiel le 15 janvier par la Banque mondiale. Il convient, toutefois, de souligner que dans un contexte plus large, le Maroc a encore quelques progrès non moins importants à faire avant de prétendre figurer dans le classement mondial.

Dans le rapport rendu public mercredi, le royaume chérifien est classé premier des pays MENA en ce qui concerne la participation des femmes à l’essor économique. Ce document, qui prend en compte 190 économies dans le monde entier, étudie la capacité des textes de loi de chaque pays à favoriser les femmes dans le milieu professionnel.

Si le Maroc se retrouve premier de la région MENA, c’est en raison des nombreuses réformes enregistrées entre juin 2017 et septembre de l’année 2019.

Un arsenal juridique peu restrictif

Le royaume occupe la première place avec un score de 75,6. Ensuite viennent l’Arabie Saoudite et la Tunisie qui totalisent respectivement un score de 70,6 et de 70.

En ce qui concerne l’accès des femmes au travail, la mobilité et la gestion des entreprises, le Maroc a obtenu le plus de points. D’après la Banque mondiale, ce sont des domaines dans lesquels Rabat n’oppose aucune restriction légale aux femmes.

Il convient également de souligner qu’avec la promulgation de la loi 103.13 qui protège les femmes marocaines contre les violences, le royaume a réussi à obtenir deux points supplémentaires, même si les associations féministes décrient cette loi et doutent de sa capacité réelle à donner un résultat concret.