Projet de site Internet rural au Burkina Faso

La plus importante fédération paysanne du Burkina Faso (FUGN) s’est lancée dans un projet de site Internet, afin de faciliter l’utilisation des technologies de l’information dans le monde paysan, d’améliorer la communication et d’enrayer l’isolement de certaines populations rurales.

Cette ONG créée en 1967, qui compte une centaine de salariés, dont 56% de femmes, est la plus importante du pays. Ce site permettrait de faire circuler des infos concernant l’éducation, la formation et la santé. Pour l’instant, les responsables attendent les ressources nécessaires, mais disposent déjà d’une radio rurale en plusieurs langues et dialectes, comme le français, le mooré, le dioula, le fulfuldé, le dogon, ainsi que d’un courrier électronique pour correspondre avec des organismes collaborateurs au Burkina et avec les antennes de l’organisation à l’étranger.

Envoyez-moi un mail

D’autre part, l’association agit pour le développement des techniques agraires, spécialement les activités de maraîchage, en impliquant totalement le paysan, avec sa connaissance du milieu et son expérience du terrain et du climat. Les sujets d’études prioritaires sont l’élevage et l’agriculture, l’éducation environnementale, l’hydraulique villageoise, la promotion féminine et la santé.

Pour une fédération comme la FUGN, une référence nationale dans le domaine, la construction de ce site permettrait de rendre plus présent le monde paysan des Pays du Sud sur la scène mondiale. En attendant, le courrier électronique est une aide précieuse pour communiquer. Le pays est équipé d’électricité à 75% et l’on attend 2002 pour l’installation sur tout le territoire du téléphone et de l’électricité.