Production de pétrole : les Sénégalais devront encore patienter jusqu’en 2023

La date de production des premiers barils de pétrole au Sénégal a été reportée en 2023 alors que la commercialisation était initialement prévue en 2022. L’annonce a été faite par Petrosen, à travers un communiqué.

Dans un premier temps, L’Etat du Sénégal, ses démembrements techniques et les contractants ayant bénéficié de licences d’exploitation du pétrole dans le pays avaient annoncé que la date de production des premiers barils de pétrole était fixée en 2022. Mais la date a été finalement repoussée à un an et la coulée de l’or noir est désormais calée en 2003.

L’annonce a été faite par Mamadou Faye, Directeur général de Petrosen, à travers un communiqué de presse, repris par le quotidien L’AS. Les Contractants étrangers concernés par ce report sont Woodside, Cairn et Far Limited. « Ce changement répond à un double objectif de préservation des intérêts des Sénégalais et d’optimisation des paramètres économiques du projet, dans sa globalité », note ledit communiqué. Et la mesure concerne le champ situé sur les blocs de Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD). Le communiqué reste cependant muet en ce qui concerne les découvertes aux larges des côtes mauritaniennes.

« Le changement de stratégie n’affectera pas la décision finale d’investissement attendue en décembre 2019, ni la durée totale d’exécution du projet qui reste conforme à celle prescrite dans la version finale du Plan de Développement et d’Exploitation de Sangomar (SNE) », rassure le communiqué. Il ajoute que les sociétés contractantes ont convenu avec Petrosen « de changer la stratégie d’investissement pour la plateforme de production, de stockage et de déchargement”, qu’ils vont désormais acheter au lieu de la prendre en location” »