Procès Pistorius : les parents de Reeva fustigent le verdict

June Steenkamp, la mère de Reeva, est d’avis que le verdict du procès d’Oscar Pistorius n’est pas le bon. Selon cette mère éplorée, Oscar Pistorius « a tiré sur la porte, et je n’arrive pas à croire qu’ils croient que c’était un accident ».

La justice sud-africaine a rendu, vendredi, le verdict d’homicide involontaire au procès d’Oscar Pistorius, le champion paralympique jugé pour le meurtre de sa petite amie, tuée le 14 février 2013. Mais June Steenkamp, la mère de Reeva, est d’avis que le verdict du procès n’est pas le bon. Oscar Pistorius « a tiré sur la porte, et je n’arrive pas à croire qu’ils croient que c’était un accident », déplore-t-elle.

Reconnu coupable d’homicide involontaire, Oscar Pistorius est donc ressorti libre de tout mouvement du tribunal de Pretoria, et ce, jusqu’au 13 octobre. Ayant obtenu la liberté sous caution jusqu’à la reprise des audiences, il a en outre été reconnu coupable d’avoir tiré un coup de feu « par inadvertance » dans un restaurant bondé de Johannesburg. Il a été acquitté pour une affaire de coup de feu tiré avec son arme depuis une voiture, et les charges de possession illégale de munitions ont été écartées.

Contre toute attente, Oscar Pistorius s’en sort plutôt bien. « Je pense juste que ce n’est pas le bon verdict… Ils croient à son histoire, moi non», a déclaré sa mère, June Steenkamp, sur la chaîne NBC. Elle poursuit : « il a tiré sur la porte, et je n’arrive pas à croire qu’ils croient que c’était un accident (….). Elle est morte d’une mort horrible, douloureuse, terrible et elle a souffert (….). Il y a eu tellement d’erreurs qui ont été commises, ça ne colle pas ». Pour le père de Reeva, Barry, « tous ceux qui avaient pu suivre l’affaire dans le monde étaient incrédules ».

La justice sud-africaine a ainsi été déclaré Oscar Pistorius coupable d’homicide involontaire vendredi pour la mort de sa petite amie, la juge l’accusant de négligence. La juge a rejeté le témoignage crucial des voisins d’Oscar Pistorius, qui avaient entendu des cris la nuit de la mort de Reeva. Reste à savoir comment comprendre qu’Oscar Pistorius a pu tirer une, puis deux, puis trois et une quatrième balle, sans que Reeva n’ai pu crier, ne serait-ce une seule fois, pour lui demander d’arrêter.

D’autant qu’il a été indiqué que Reeva n’est pas morte au premier coup de feu. En effet, l’expert balistique, qui avait témoigné au procès, avait souligné que Reeva avait eu le temps de se voir mourir, touchée d’abord à la hanche une première fois avant d’être atteinte mortellement. Homicide involontaire ou meurtre ?