Prise d’otages au Mali : 12 morts, dont 5 soldats et 1 Sud-Africain

Douze personnes ont été tuées lors de la prise d’otages dans un hôtel de Sévaré, au nord du Mali. Parmi les personnes tuées, cinq militaires maliens et un Sud-Africain.

Fin de la prise d’otages au Mali, dans un hôtel de Sévaré, au nord, à l’issue de laquelle douze personnes ont été tuées. Parmi les personnes tuées, cinq militaires maliens et un Sud-Africain.

Les forces armées maliennes, aidées des forces étrangères, ont réussi à déloger le groupe armé qui avait pris d’assaut l’hôtel Byblos de Sébaré qui retenait plusieurs personnes. L’opération a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi. A l’issue de l’opération, la mort d’un Sud-Africain a été constatée. « Il y a eu 12 morts au total, dont cinq Fama (forces armées maliennes, cinq terroristes », a affirmé une source militaire. De la mission onusienne a fait part de la mort dans l’attaque d’un membre du personnel international associé de la MINUSMA, la Mission de l’ONU au Mali.

Une source militaire malienne a indiqué que cinq étrangers figurent parmi les ex-otages qui ont été évacués dans la nuit vers Bamako, la capitale, à plus de 620 km au sud de Sévaré, sans préciser leurs nationalités. Plusieurs versions de l’attaque ont été données. Pour certains, la prise d’otages a été déclenchée par l’attaque manquée d’un site militaire. Alors que d’autres font état d’un enlèvement d’Occidentaux qui aurait mal tourné.

Les assaillants avaient fait irruption vendredi vers 07H00 (locales et GMT) à l’hôtel Byblos de Sévaré, où séjournent régulièrement des expatriés, selon le gouvernement malien et des sources militaires. Tout au début de l’attaque, les forces maliennes avaient bouclé la zone et tentaient de déloger de l’hôtel les assaillants, une opération finalement réussie dans la nuit de vendredi à samedi.