Présidentielle ivoirienne : la publication des résultats se poursuit

La Commission électorale indépendante (Cei) continuait mardi soir de publier les résultats de la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire. Après la diaspora, elle livre les premiers chiffres du scrutin dans les régions de la Côte d’Ivoire.

La Commission électorale indépendante (Cei) a poursuivi ce mardi la publication des résultats partiels du scrutin présidentiel du 31 octobre dernier avec les chiffres des régions. [[Quelques résultats partiels

Dans la région de la Vallée du Bandama (départements de Béoumi, de Bouaké, de Dabakala, de Sakassou et de Katiola), Alassane Ouattara, le chef du Rassemblement des républicains (RDR) récolte 49,85% des suffrages contre 38,65% pour Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et 9,41% pour Laurent Gbagbo, le Président sortant et candidat de La majorité présidentielle (Lmp). Dans le N’Zi Comoé (les départements d’Arrah, de Bocanda, de Bongouanou, de Daoukro, de Dimbokro, de M’Bahiakro, de M’Batto et de Prikro), Henri Konan Bédié totalise 65,53% des voix, contre 24,24% pour Laurent Gbagbo et 7,20% pour d’Alassane Ouattara. Dans l’Agnéby (les départements d’Adzopé, d’Agboville et d’Akpupé), Laurent Gbagbo est crédité de 74,89% des suffrages contre 12, 08% pour Henri Konan Bédié et 11, 01% pour Alassane Ouattara. Dans le Sud -Comoé (les départements d’Adiaké, de Grand-Bassam, d’Aboisso et de Tiapoum), Laurent Gbagbo récolte 55,06%, contre 22,49% pour Alassane Ouattara et 20,24% pour Henri Konan Bédié. Enfin dans la région des Lacs (les départements de Didiévi, Tiébissou, Toumodi et Yamoussoukro), c’est le candidat du PDCI qui totalise le plus de voix, avec 69,03% des suffrages exprimés, contre 15,35% pour le RDR et 12, 99% pour le candidat du Lmp. Source : Primature]]

La tendance, sur près d’un million et demi d’électeurs, semble (au moment de la publication de cet article) favorable au candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, qui totalise plus de 38% des suffrages contre plus de 35% pour Laurent Gbagbo, le Président sortant et candidat de La Majorité présidentielle (Lmp) et plus de 24% pour Alassane Ouattara, le leader du Rassemblement des républicains (RDR), selon le cumul de la Cei publié sur le site Abidjan.net. Lundi, les résultats partiels du vote de la diaspora étaient à l’avantage d’Alassane Ouattara.

Patience

L’attente des résultats et les rumeurs ont plongé Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, et le reste du pays dans la psychose. L’une des principales rumeurs concernait l’enlèvement du général Philippe Mangou, chef d’Etat Major de l’armée ivoirienne et du colonel Oulata Gaoudi, directeur de campagne à Bangolo du candidat Alassane Ouattara.

Le général Mangou a fait une déclaration ce mardi après-midi sur les antennes de la télévision publique, la RTI, et tenté de rassurer les Ivoiriens qui ont déserté les rues du Plateau, le centre d’affaires de la capitale ivoirienne, en début d’après-midi. Le chef d’Etat-major a appelé ses concitoyens à vaquer librement à leurs occupations. Il a également indiqué que le processus électoral était sécurisé par quatre forces armées, notamment celle de Côte d’Ivoire (Fanci) et la force internationale Licorne. Le général Philippe Mangou a cependant reconnu que le général Gaoudi avait été entendu par l’armée ivoirienne. L’ancien officier supérieur à la retraite aurait eu des armes en sa possession. Il a été arrêté lundi et libéré ce mardi.

Le Premier ministre Guillaume Soro a également invité ce mardi les Ivoiriens à se montrer « patients » et à « attendre jusqu’à ce que la Commission électorale indépendante, seule institution autorisée à procéder à la proclamation des résultats provisoires ». Il a également demandé aux candidats d’apaiser leurs états-majors et leurs électeurs.